``
Je me suis donné des petites choses à faire pour chaque jour de décembre, voilà mon petit calendrier du mois :)




1
ranger son bureau

un espace de travail propre donne envie de travailler.




3
faire un gâteau pour quelqu’un 

prendre du temps pour cuisiner tout spécialement
pour quelqu'un qu'on aime, penser à cette personne
en le faisant.


5
faire la crèche 

trouver une idée simple et la mettre en oeuvre.
soyons créatif



7
 écrire une lettre 

un ami qui habite loin, un parrain, une marraine 
qu'on ne va pas voir pour les fêtes... écrire aux
autres permet aussi de faire le point sur soi


9
appeler sa grand-mère

ou toute autre personne qu'on aime. Prendre du
temps pour lui dire son affection.



11

lire les textes du jour


épitre, évangile, méditations... prendre quelques 
minutes pour se nourrir le coeur de la parole 
du Bon Dieu.

13
faire un goûter-dîner

inviter une personne à boire un chocolat chaud et 
manger des cookies le dimanche aprem, c'est aussi
ça noël !


15
faire une liste des réparations de la maison

toutes ces petites choses qu'on remet à
plus tard...

17
rituel du soir

s'accorder 1/2h ou même 1h avec une tisane, une 
huile de massage ou un bain de pied, une petite
bougie et un bon livre.

19
tirer au sort une réparation


dans la liste qu'on a faite, tirer au sort une réparation et prendre le temps nécessaire pour la mener à bien.

21
jeter les doublons

les couteaux, les torchons, les milles et un ustensiles
de cuisine qu'on a en double ou même en triple : bon débarras !

23
supprimer 33 contacts facebook

hop ! une bonne chose de faite.





25
ne critiquer personne

pas même les personnes qu'on aime. garder l'esprit
libre pour les belles pensées.

27
trier la paperasse

meilleur moyen de commencer paisiblement la
nouvelle année.

29
prendre 1 résolution pour l'année 2016

une seule, mais une bonne.

31
embrasser ceux qu'on aime

2
choisir une zone « no bazard »

un tiroir de la cuisine, le canapé, un placard, une étagère... choisir un petit endroit qui sera toujours impec, et qu'on aura plaisir à regarder.

4
sourire à ceux à qui on parle 

dire bonjour dans l'immeuble, sourire dans la rue, parler aux commerçants avec le plus grands des sourires... et réserver le meilleur pour nos proches 


écouter des chants de Noël

un chocolat chaud, une couverture moelleuse, un canapé et des bras pour faire des câlins : une après-midi toute douce nous attend

8
vider les habits d'été

plus le placard est vide, plus il a l'air rangé, moins on passe de temps à choisir ce qu'on veut se mettre. les croptop n'ont plus rien à faire sur nos étagères 

10
vider sa table de chevet

se débarrasser des tasses, des bouquins finis, des flacons vides, des stylos, de la poussière... se ré-approprier cet espace pour le rendre accueillant

12
ramasser de jolies feuilles


les aplatir entre deux livres et s'émerveiller une fois qu'elles ont séché.


14
trier ses bijoux


faire une liste de ceux qu'on aime, de mémoire. Vider les boites, jeter ce qui n'est pas sur la liste.

16
réciter un chapelet

c'est très personnel comme résolution :D


18
faire une petite surprise à quelqu'un

une visite à une personne seule, une sortie avec la petite soeur...


20
rédiger ses 3 recettes de cuisine pref





22
journée sans internet

on prend du temps pour soi et pour les autres. on s'aère le coeur.


24
prévoir des pièces de 1€ pour les pauvres

pensons à Joseph et Marie qui se sont fait refouler des auberges de Bethléem. une pièce et un sourire plein de joie de Noël pour chacune des personnes que nous croisons dans la journée.

26
rendre service à quelqu'un




28
choisir 33 habits

cela rentre dans mon PROJET 333


30
faire les comptes de l'année

pas marrant mais indispensable.






Et pour finir voilà un petit 'cadeau', le fond d'écran d'ordinateur à télécharger sur ce lien "calendrier décembre 2015"



Hello ! J'aimerais vous présenter chaque mois des produits pour lesquels j'ai eu un coup de foudre. Je suis tombée sur la catégorie "minute" du blog (magique) "Cahier Bleu", et en attendant de trouver une meilleure appellation -ou du moins une manière un peu plus personnelle de présenter cette rubrique- je copie humblement son système. 
Aujourd'hui je vous retrouve avec mes coups de ♥︎du mois de Novembre que je vais tâcher de vous présenter en une minute, alors commençons par celui qui me rend tout folle depuis quelques jour  :) 

1
NOUVEAU SAC-À-MAIN

Me voilà toute excitée de vous montrer le magnifique sac-à-main dont je suis l'heureuse propriétaire depuis la semaine dernière. Je n'ai jamais eu de vrai beau sac, j'ai toujours trouvé les miens en fripe ou sur des marchés (arnaque), ou encore dans les grandes enseignes. Les sacs de marque ne m'ont jamais vraiment fait de l'oeil, je les trouve souvent vulgaires/communs/bling-bling/trop chers pour ce que c'est (typiquement les mignoneries d'APC à 350€). Pour moi la marque Sequoia c'était un peu mémé, je me souviens petite d'avoir vu mon père en offrir un à Mam's, et inconsciemment j'associais la marque à l'univers de ma mère... (perso je ne rêve que du Lune Bag de Charlotte Olympia mais je pense que je peux faire une croix dessus avec mon propre sang.)
Alors quand je suis tombée sur ce petit coquin-là, j'ai été toute surprise. J'aime bien le fait qu'il soit sobre dans son design, ça calme le motif tapin, et les gros anneaux de métal brossé apportent de la douceur. S'ils avaient été brillants comme les pièces dorées des sacs Mickael Kors, je n'aurais pas pu. Ce que j'aime aussi dans ce sac, c'est qu'il est fabriqué en France, avec du cuir français : c'est mon petit côté patriotique qui parle, j'apprécie le fait que certaines entreprises produisent encore entièrement dans notre pays, au moins je suis certaine que ce ne sont pas des gens sous-payés qui ont fabriqué mon sac, et d'un point de vue économique, je trouve ça plus correct pour le salariat français. Enfin les petits détails qui me plaisent :

  • l'intérieur en peau, sans doublure, qui permet de voir le grain du cuir, de sentir sa douceur, d'alléger le sac.
  • la bandoulière aux dimension parfaites pour porter le sac à l'épaule (99% du temps), et de manière générale sa taille. Je n'aime pas les sacs immenses, ils finissent toujours remplis à raz-bord d'un tas de merdes.
  • l'absence de logo... les anneaux suffisent pour signaler la marque et c'est tant mieux
  • la fermeture par aimant, sans le zip en acier valyrien qui t'arrache la main en hiver.
  • la sobriété de l'imprimé léopard : la couleur caramel est assez foncée, et le motif large et discret, presque stylisé.


J'hésitais entre ce sac et un manteau dont j'avais bien besoin pour cet hiver, mais qui lui aussi représentait un sacré budget, et mon Terek a décidé de me faire ce joli cadeau improvisé pour que je ne sois pas écartelée entre les deux, et parce qu'il trouvait que j'avais besoin du manteau ET du sac (thanks God I married that kind of man!)... Alors merci mon chat pour ce beau "random gift" !!!!!!

2
LE PORTE-BONHEUR MAROCAIN

C'est un monsieur adorable,  Ahmed, qui m'a offert ce petit porte-bonheur. Dans le souk de Marrakech, on se fait interpeler, de manière rigolote ou reloue, on se fait parfois harceler, mais on a rarement l'occasion de discuter avec les vendeurs sans se faire refourguer leur cam dans la minute. Alors quand j'ai commencé à regarder le travail de ce monsieur qui sculptait le bois sur une antique machine, en s'aidant de ses deux mains, d'un baton et de son pied pour tenir les pièces, Terek m'a tiré par la manche pour m'éviter de me faire happer. Mais Ahmed était hyper intéressant et au lieu de nous vendre son produit, il nous a expliqué le fonctionnement de sa mécanique et a sculpté pour moi un anneau magique, c'est à dire un anneau imbriqué dans le bois, creusé à même le pendentif. C'était très amusant et impressionnant de technique car il faut creuser sous l'anneau pour le détacher de la pièce principale. Ahmed allait super vite, c'était fascinant de le voir faire marcher sa machine à toute vitesse, tenant le porte-bonheur entre deux orteils, et usant de ses ciseaux à bois.
Ce petit bijou a une signification de plus pour moi, mais je ne peux pas en parler tout de suite :) Oui je fais de bien grands mystères, mais promis c'est pour bientôt ^^


3
LES PRALINES ROSES

Cadeau de ma cousine qui est venue dormir à la maison... Elles viennent de ma Savoie natale, et même si je n'en garde pas un souvenir fameux, leur jolie couleur me donne envie de leur laisser une seconde chance et de tenter la brioche aux pralines... En espérant qu'il en reste un peu puisque Terek les croque en douce.

C'est le pâtissier Pierre Labully, dont le magasin existe toujours sur la place de l'église de Saint-Genix-sur-Guiers, qui a inventé ce dessert vers 1880 en perfectionnant une fameuse brioche locale au levain, légèrement parfumée à la fleur d'oranger et décorée d'une unique praline. Les clients de sa boutique, appréciant le moelleux particulier donné par la praline en coulant, suggèrent à Labully de le garnir de plusieurs pralines. 

Une légende locale prétend que l'habitude de cuisiner des brioches de forme ronde dans la région remonte à l'annexion de la Sicile au duché de Savoie, en 1713, et qu'elle fait référence à Agathe de Catane, dite sainte Agathe, une belle jeune chrétienne sicilienne du IIIème siècle, à qui le proconsul romain fit couper les seins pour s'être refusée à lui. Absolument charmant tout ça, je comprend mieux le principe de l'unique praline posée au sommet de la brioche :D


4
LE VERNIS 

Juste un petit vernis, Bel-Argus de Chanel, que j'aime porter en association avec ma mini-jupe en daim de la même couleur :)) Il a une bonne tenue, ses reflets sont légers, il est plus métallique qu'irisé et sa couleur passe du bleu ciel au bleu klein selon la lumière... Il se remarque tout de suite et donne une touche de peps à une tenue !

Bonne fin du mois de novembre les chats !!!



Ha, cette chanson je ne l'aimais pas beaucoup, jusqu'au jour où j'ai compris de quoi elle parlait... et en ce moment, plus que jamais, l'écouter me fait un bien fou !!!
Les paroles décrivent Marianne, notre porteuse d'étendard, la mère de notre République, marchant dans les rues de Paris et rassurant ses habitants : "ca ira, ca ira toute la vie !"
Si vous écoutez bien, Michel Delpech parle aussi des "cinq enfants de Marianne", qui sont les 5 républiques... le cinquième ne va pas très bien, mais Marianne veille sur lui. Je ne suis pas une grande fana de la mythologie républicaine, mais cette chanson me parle car elle va plus loin que la Révolution française, elle parle du coeur de Paris <3


Ecoutez les paroles, comme elles sont charmantes...
Au début de la chanson, les instruments et les choeurs traduisent une ambiance d'effroi, d'abandon, que vient briser l'apparition de la belle matineuse, jolie rose qui peut dresser ses épines s'il le faut, et réchauffe les coeurs. Et quoi de plus approprié pour illustrer cette chanson, que des images de Brigitte Bardot, fraiche comme un matin de printemps, dansant sur les toits de Paris... elle dont le visage a longtemps prêté ses traits aux bustes de Marianne dans les mairies de France !
Cette série, photographiée en 1952 par Walter Carone pour Paris Match, montre une jeune femme resplendissante, confiante,  fanfaronne, superbe. C'est l'image de notre ville telle qu'elle peut se révéler face au danger.










En relisant mon titre, j'ai l'impression d'être un écureuil qui amasse des noisettes dans son terrier pour hiberner bien au chaud... et bien il n'est pas du tout question de ça, mais au contraire de tri, d'aération, de minimalisme... bref de nouveau (pour moi en tout cas !)

Depuis un moment je m'intéresse à l'épuration de ma garde-robe. Je lis beaucoup de choses, mais je ne mets pas en pratique, parce que j'ai peur de jeter, pas de place pour stocker mes petites fringues chéries que j'ai peur de jeter, peu de temps à perdre et une grosse flemme de m'y mettre, sans parler de la crainte de me planter et d'avoir l'air d'une crade qui ne se change jamais.

Le Projet 333 propose de ne garder que 33 pièces dans son dressing pour les 3 prochains mois. On est d'accord, 33 pièces c'est rien du tout. MAIS c'est supposé nous faire gagner du temps, de l'espace, et nous aider à moins nous prendre la tête. Avouons que c'est un programme tentant. Et puis un petit placard à moitié vide à la Pinterest, ça permet d'éviter le syndrome de la chambre disparaissant sous les fringues portées pendant la semaine/lavées mais pas rangées/sorties pour essayage et abandonnées sur le lit.

Du coup j'ai décidé de faire ça par étapes :

1
CRÉER UNE PALETTE DE COULEURS 
Pour nous aider -parce qu'avouons-le, nous sommes un peu plus démunies quand il s'agit de se séparer de fringues que lorsqu'on s'offre une séance shopping, on trouve pleeeein de bonnes astuces sur le net. Mais celle que j'ai trouvé la plus intéressante c'est celle du site Into Mind (que je vous conseille d'aller explorer de fond en comble, c'est une vraie pépite et sûrement ma bonne trouvaille du mois), qui nous suggère de définir une palette de couleur pour la saison. C'est amusant et ça permet de faire les choses de manière réfléchie. Il faut prendre en compte pour cela nos goûts mais aussi les couleurs qui nous vont bien (les couleurs froides pour ma part). Anushka, la jeune femme derrière ce blog, propose une approche claire et intelligente de cette sélection de couleurs et donne même beaucoup d'exemples. J'ai choisi de m'approprier son modèle de palette en fonction des couleurs que je portes déjà et en éliminant certaines autres pour ne garder qu'une base pour ma collection capsule.
Voilà le résultat.

























2


2
CONSTRUIRE LA COLLECTION
la deuxième étape consiste à sélectionner 33 pièces versatiles et homogènes, pour pouvoir multiplier au maximum les tenues. Il s'agit de diviser notre garde-robe en 3 types de vêtements : les basics, les basics améliorés, et les pièces fortes, afin de les mixer facilement. En effet, les basics serviront de base (oui j'ai pas inventé l'eau chaude sur ce coup là :D) pour construire un style constant et harmoniser votre apparence, quand quelques pièces à l'identité affirmée (un imprimé original, une coupe sortant de l'ordinaire, un tissu exotique) permettront de signer un look. C'est cela qui définira l'esprit de notre collection capsule. 

Maintenant il ne me reste plus qu'à choisir mes 33 rescapés en accord avec les couleurs que j'ai prévues et à virer tout le reste. Plus facile à dire qu'à faire, mais je vous donnerai des nouvelles de cette collection capsule début décembre ! 

Et vous, vous avez déjà tenté de réduire votre garde-robe ? je me demande si je vais y arriver ! Vous avez jeté ou stocké les habits que vous ne portiez-plus ?

Prière du soir, 13/11/15

Seigneur, accueillez dans votre Paradis les hommes et les femmes qui sont morts aujourd'hui. Prenez dans vos bras si doux la peine de leur mère, de leur père, de leur conjoint, de leurs enfants. Adoucissez leur souffrance, relevez leur tête, murmurez-leur à l'oreille que ceux qu'ils aiment sont désormais près de vous. Donnez-nous un coeur libre, qui sache pardonner. Donnez à Paris et à la France la force de se relever sans amertume, sans haine, avec le simple désir de porter Votre paix. Que notre courage ne soit taché d'aucune soif de vengeance, que notre désir de justice se pare des atours de la miséricorde, que nos coeurs se tournent vers votre Coeur plus ardemment !
Que nos actions témoignent de notre foi, que nos paroles fassent plus de bien que de mal, que votre Grâce convertisse les âmes des brebis égarées, afin qu'elles trouvent enfin la paix.

Mon Dieu, aujourd'hui je vous prie aussi pour les âmes des terroristes qui sont morts en même temps que leurs victimes, et qui n'étaient peut-être pas prêts à contempler Votre gloire. Donnez leur votre pardon, afin que dans la vie éternelle, ils puissent offrir réparation à ceux qu'ils ont offensés.

Enfin mon Dieu, Vous qui nous avez longtemps comblés de vos bénédictions, Vous qui aimez la France comme votre fille, Vous qui avez donné à Paris sainte Geneviève et saint Louis, suscitez une grande âme qui guide notre bateau dans la tempête et nous délivre de nos inquiétudes.
Nous vous en prions, par l'intercession de votre très sainte Mère, qui toujours veilla sur notre pays.

Amen


Il tangue mais ne sombre pas. Dessin de Joann Sfar.

guirlande lucioles tsé tsé


Hé oui à peine la Toussaint passée nous nous précipitons dans les préparatifs pour fêter la naissance de Jésus : ouverture de nos coeurs à la venue du Messie, méditations sur la vertu d'Humilité, charité envers les pauvres, lecture des textes de l'Avent, etc... Hélas, je l'avoue, ce n'est pas forcément tout ça qui me vient en premier à l'esprit quand je pense à Noël ! Retrouvailles en famille, chants pastoureaux, bonne bouffe et rues illuminées, tout ça me fait déjà rêver longtemps à l'avance... ainsi que le montage de la crèche et l'installation des décorations partout-partout. J'adore les décos de Noël mais je n'aime pas passer 3 plombes à les ranger, alors chez mes parents je me lâchais, j'en mettais partout, de la mousse, de la bombe dorée, des guirlandes en papier, des pochoirs, des feuilles, des boules et des guirlandes dans tous les sens, mais depuis que je suis à Paris je me suis découvert des envies beaucoup plus... minimalistes ! J'ai pensé qu'un sapin lumineux présentait toutes les qualités qu'on attend du parfait sapin parisien :

  • il ne coûte pas un oeil (ma guirlande était à 20€ en soldes chez Tsé&Tsé et peut me servir pour plein d'autres trucs)
  • il ne prend pas de place
  • il ne laisse pas d'épines partout
  • il se pose et s'enlève en quelques minutes, sans vous faire suer l'intégralité de votre sang et de votre eau dans les escaliers de votre immeuble.
  • il est MEGA JOLI, et même s'il n'a pas la bonne odeur de la forêt ni la couleur des sous-bois, on peut toujours mettre une bougie parfumée :D
  • On peut même le cas échéant y suspendre des petits sujets, comme des étoiles en papier, de petits anges ou de fines guirlandes papillonantes

Et en plus c'est trop facile à réaliser... y'a même pas besoin de tuto en fait :)

Dégotez une guirlande en cuivre, elle gardera d'elle-même sa forme... coup de pot c'est aussi plus joli car le fil est tout fin :) Pliez votre guirlande en deux afin de la diviser en deux parties égales, et fixez le pli sur votre mur avec du scotch : ce sera la cime de votre sapin minimaliste. Si votre guirlande est bien fichue, les lucioles devraient se trouver disposées de manière à peu près symétrique sur chacune des parties de votre guirlande. Il ne vous reste plus qu'à compter le même nombre de petites ampoules de chaque côté du sapin pour former des branches parfaitement identiques. Cachez le "tronc' si votre guirlande est trop courte et qu'on voit apparaitre la rallonge de la prise... et voilàààà :)

«
(passer la souris sur l'image pour voir le résultat)

PS : quand je dis que je n'aime pas ranger : ça fait depuis Noël dernier que ce sapin trône chez nous :p
 
où trouver une guirlande en cuivre (au moins 6m) : 
Tsé&Tsé (la mienne)
Aliexpress (substitut) 


Hello ! voilà un petit article pour parler plus spécifiquement de mon expérience dans un hammam traditionnel marocain, l'un de ceux qu'on peut croiser au détour d'une ruelle et qui sont indiqués par une petite pancarte discrète. Si ça vous amuse, venez revivre avec moi cette petite aventure :))





















Au cours de notre deuxième journée à Marrakech, au fil de notre promenade, nous nous retrouvâmes à dar el Bacha, et piquée par je ne sais quelle mouche, je décidai de tester le hammam public que nous avions croisé dans la rue et dont les jolis écriteaux m'interpellaient. J'avais en plus prévu d'essayer l'épilation marocaine, je n'avais donc pas fait mes jambes chez Body Minute avant de partir... et naturellement j'avais hâte de régler le problème en début de séjour :D ... Je payai donc mon entrée 100dh auprès du gardien (le prix "touriste") et m'engageai dans le couloir sombre, avec une curiosité teintée d'appréhension.

Ce fut une drôle d'expérience ! Je ne suis pas particulièrement pudique mais je ne m'attendais pas à me sentir aussi stupide. En effet, la paresseuse que je suis avait vite pris l'habitude que les locaux s'expriment en français. Mais la petite dame qui m'accueillit en bas des escalier n'en parlait pas un mot, et après que je l'eut payée pour l'épilation et le savon noir (120dh) - du moins c'est ce que je croyais -, elle me fit signe de me déshabiller et fourra mes affaires dans un coin sous une serviette. Je me trouvais en culotte et pas franchement à l'aise. La dame me prit par la main, embarqua un grand seau remplit d'ustensiles et me guida comme une petite fille vers les salles d'eau (ce qui était assez cocasse car elle était haute comme trois pommes !)

Là, dans une pièce couverte du sol au plafond de petits carreaux beiges et éclairée par une ampoule, se trouvaient plusieurs femmes de tous âges, assises à même le sol au milieu de la vapeur d'eau, en train de se frotter vigoureusement le corps à l'aide de gants de crin. Je ne savais PAS DU TOUT quoi faire. Je remplis ma bassine d'eau, m'assis par terre et commençai à m'exfolier la peau à l'aide de mon kessa. Les femmes riaient en me regardant faire, et je riais avec elle de ma propre maladresse. Elles me posaient quelques questions mais ça restait limité vu qu'on s'exprimait par gestes. Je compris que la dame du hammam allait me gommer lorsqu'elle aurai fini avec ses autres clientes. Le cul trempé et regrettant de ne pas être avec une copine, je gassouillait dans mon eau, tout en regardant les femmes entièrement nues qui passaient devant moi de leur démarche chaloupée, souvent sculpturales, détendues, à l'aise. Je me sentais maigrichonne et vilaine à côté, avec mes petits seins, ma peau blanche et mes cuisses efflanquées ! Evidemment tout est une question de posture, mais je ne trouvais tout de même pas facile d'avoir l'air fière dans la position où j'étais, accroupie sur mon coin de carrelage, avec vue directe sur mes bourrelets et mes jambes poilues... vite, l'épilation !!!!


Je finis par faire signe à la responsable du bain, mimant comme je pouvais l'arrachage de poils dont je lui avais parlé en arrivant, à grand renfort de gestes et de bruitages "scratch scratch". Tout sourire, elle me tendit alors... un rasoir. Je dus avoir l'air si désespéré qu'elle éclata de rire, et je compris que je n'étais pas au bon endroit pour gouter aux délices de l'épilation orientale au miel et au sucre, dommage. Je remarquai d'ailleurs que la plupart des femmes du hammam arboraient leur pilosité de manière complètement décomplexée, et cela acheva de me réconforter.

Puis vint pour moi le moment de me faire gommer, ou devrais-je dire, écorcher vive. La dame vint s'assoir en culotte à côté de moi, me pris fermement dans ses bras, et me tenant bien serrée telle un bébé géant contre son opulente poitrine, entreprit de me peler vivante. D'une main vigoureuse, elle grata, frotta, exfolia, tant et si bien que je vis avec stupeur d'ÉNORMES boulettes de peau morte débarouler le long de mon corps. Mon bourreau me les montrait en riant, ravie de son petit effet. Je pense qu'elle m'a enlevé un demi-centimètre d'épiderme, j'étais rouge écrevisse ! elle me lava ensuite les cheveux (elle devait trouver que j'étais super empotée, je n'avais pas prévu de shampoing évidemment), et me fit signe de me nettoyer à nouveau au savon noir. Je n'avais jamais passé autant de temps à me laver. A côté de moi, une fillette de 3 ans environs jouait dans l'eau sous les yeux de sa maman qui continuait tranquillement son rituel. Je me demandai si ça leur arrive de rester toute l'après-midi au hammam comme nous pourrions le faire autour d'une piscine...

Tout cela se passait très bien, jusqu'au moment ou la dame me fit lever. Docile, je me mis debout contre le mur comme elle me l'indiquait, quand soudainement elle fit descendre ma culotte et me frictionna les fesses : j'avais 2 ans. Je fus complètement prise de court et n'eut pas le temps de dire ouf que c'était déjà fini, mais tout de même, c'était assez perturbant !

Une fois les ablutions terminées, je me rhabillai et monta rejoindre mon mari qui m'attendait au soleil en bouquinant, adossé au mur du hammam. Il avait déjà fait plusieurs fois l'expérience du bain turc pendant qu'il habitait Rabat et n'avait pas spécialement envie de recommencer.


p

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé l'expérience, si je fais abstraction du dernier épisode :) On ressort de l'endroit hyper détendue, calmée, et bien crevée... je ne rêvais que d'une sieste. Et on se sent régénérée comme un sou neuf, mais à un point inimaginable, c'est forcément un peu psychologique. J'ai dit à mon mari que je me sentais propre pour une semaine entière haha !!!!
Il ne faut pas avoir peur de la proximité, de la nudité, de la crasse (en même temps si tout ça nous fait peur, il y a les hammams de luxe avec petite musique d'ambiance et lumière tamisée),  mais surtout la prochaine fois j'y retournerai avec une amie, histoire de rigoler :)