``
Hello les amis ! le soleil brille, on a déjà presque l'impression que le printemps pointe le bout de son nez rose :) C'et magique l'énergie que ça donne, on ouvre les fenêtres, on entend les oiseaux chanter, on a enfin un peu de lumière dans l'appart, ça fait un bien fou !!! Et ça me donne un coup de pied au derrière pour poster mes coups de coeur du mois de janvier, avec 1 semaine de retard... Au programme : des gourmandises de goûter-dîner, un doudou, un petit haut tout chaud, et une réalisation de couple :)


ROCHERS À L'AMANDE

Alors pour la photo et parce qu'il fait si beau dehors, j'ai agrémenté mes rochers d'une branche de lavande, mais leur goût me fait plutôt penser à une saveur de fin d'hiver, quand les jours se trainent encore et qu'on a besoin de petits réconforts faciles à croquer. Hyper simple à réaliser, rapide et succulente, voilà la recette de ma maman pour des rochers à l'amande qui restent un peu tendres ... et si vous trouvez qu'il fait bien trop soleil, faites moitié amande/moitié coco ;)



1) LES INGRÉDIENTS 
(pour une quinzaine de rochers)
  • 180g de poudre d’amande
  • 150g de cassonade 
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 oeufs
  • 1/2 citron

2) LA RECETTE

C’est le sucre qui durcit les rochers, pas les blancs d’oeufs. Ne pas mettre trop de sucre pour éviter de se casser les dents !

• Préchauffer le four à 150°
• Séparer les blancs des jaunes, monter les blancs en neige avec un peu de citron (optionnel)
• Pendant ce temps, mélanger le sucre et la poudre d’amande dans un saladier. Préparer une plaque de four avec du papier sulfurisé.
• Mélanger tous les ingrédients et former de petites boules à déposer sur le papier sulfurisé. Enfourner quelques minutes, sortir avant qu’ils brunisses, quand les rochers commencent à peine à se dorer !
• On peut aussi remplacer l’amande par de la poudre de noix de coco, et c’est encore meilleur quand on fait moit-moit ;)


Bon app <3

Vous pouvez télécharger la recette au format PDF si cela vous chante :)


HEATTECH by UNIQLO
Alors là ! vous avez le grand gagnant de la saison : le t-shirt mouic-mouic, qui tient super chaud, qui ne se voit pas, ne se sent pas... bref, le truc qui va remplacer allègrement tous mes damarts cousus en laine de poil-à-gratter ! Je n'en reviens pas de ne découvrir cette technologie que maintenant, ça va vraiment changer ma vie ! On peut, grâce à ces petits concentrés de douilletterie, porter des hauts sympas sans se mettre à ressembler à un oignon en empilant les pulls dès qu'on veut sortir, on peut enfin exhiber nos jolies robes d'hiver sans les cacher sous un gros gilet... je ne suis que bonheur !
Depuis le temps que ces trucs existent... il a fallu que je m'y mettes 1000 ans trop tard, mais je compte bien me rattraper. En tout cas si vous n'en avez pas, procurez-vous en au moins 1, ça coute 10€ et ça change la vie ^^






3
LE DOUDOU EN CROCHET


C'est une connaissance qui s'est lancée dans la confection de petits animaux en crochet, et je dois dire que je suis tombée amoureuse de ses jolis modèles ! jetez un coup d'oeil à sa page facebook, la petite girafe n'est-elle pas à croquer ?

Ce n'est pas vraiment un doudou au sens propre, puisque cette peluche est un peu rigide, mais je la trouve tellement mignonne que je la mettrai à côté de bébé :)

De toute façon nous avons toujours eu des langes en guise de doudou, c'est plus pratique car en cas de "perte" ou de disparition dudit doudou, on peut le remplacer discrètement sans que l'enfant en fasse un drame héhé :D

Et vous, quels genre de doudous avez-vous eu ou donnez-vous à vos enfants ? des bonnes adresses pour des jouets/peluches mignonnes et bien fabriqués ?


4
LE TABLEAU DIY CORAIL


 Sur Pinterest on trouve tellement de chouettes idées ! je crois que c'est là que j'avais vu cette image décorative pendue au mur de quelqu'un. Enhardis par notre expérience avec le Matisse, nous sommes allés chez Casto acheter de la peinture dorée "effet ancien" (ça nous a couté les yeux de la tête et le rendu était catastrophique, j'ai du me rabattre sur une vieille peinture que j'avais dans mes profondes depuis plus de 10 ans, et qui s'avéra fonctionner à merveille... comme quoi !)

Résultat : une petite affiche sans grande prétention, mais assez décorative, qui met une petite touche d'or dans notre salon :)
Le plus grand plaisir dans cette affaire restant sans doute de bricoler avec mon amoureux, toujours partant <3









A bientôt pour les favoris de mois de février, j'espère que cette petite sélection vous a plu ou vous a donné des idées, faites moi part vous aussi de vos récents coups de coeur, j'adore découvrir de nouvelles choses !!!

 ;)



dangers autostop



















Le stop fait partie de ma vie depuis que j'ai 12-13 ans. J'habitais en banlieue et souvent je mettais plus d'une heure pour rentrer chez moi en bus depuis Lyon, après mes sorties scoutes, ce qui était très très relou. Et surtout, le bus n'allait pas jusqu'à mon village. Alors, parfois, au lieu de prendre une correspondance ou de me siffler 2kilomètres sous la pluie, je levais le pouce (ou plutôt je me mettais en travers de la route, ça marche vachement mieux pour arrêter les gens). On est loin de l'imaginaire glam des jolies hippies des années 70, je devais sentir le feu de bois, le chien mouillé et la saucisse grillée. Mes parents n'avaient pas forcément le temps de venir nous chercher à nos différentes sorties et cette solution, bien que très occasionnelle, me plaisait. Je faisais attention, je ne montais que dans les voitures de gens qui m'inspiraient confiance. Je n'avais pas de téléphone portable pour prévenir mes parents de toute façon, mais ma mère avait fait du stop toute sa jeunesse et n'y voyait pas d'inconvénient (c'est pas une stressée de la life, et encore moins mon père !)... Je ne suis pas certaine pour autant de laisser ma fille de 13 ans faire ça : autre temps, autre moeurs.

Plus tard, c'est pour mes sorties nocturnes que j'ai continué ce petit sport. Le dernier bus partait à 19h donc à l'aller comme au retour je faisais du stop, sauf quand je dormais sur place. Mes parents m'autorisaient à sortir tant que je voulais, mais je devais me débrouiller pour mes trajets. Je n'avais pas l'argent pour le permis, et encore moins pour un scoot.
Je tombais parfois sur de jeunes working girls, parfois sur des mamies, parfois sur des pères de familles qui avaient peur pour moi et préféraient me prendre de crainte qu'un fou le fasse à leur place, parfois sur des petits jeunes en goguette... Je me suis fait quelques grosses frayeurs, mais n'étant pas d'un naturel anxieux, la plupart du temps ça se passait bien.

Ensuite est arrivée ma relation longue distance avec l'amoureux de mes 20 ans. Entre Lyon et Lille, il y avait vachement de kilomètres et beaucoup d'euros de billet de train. Plusieurs fois j'ai fait le trajet gratuitement, seule ou avec mon petit frère. Ce furent toujours de mémorables affaires nous prenant des plombes, entrecoupées d'envies de meurtre envers certains usagers et de moments de grâce ou nous aurions voulu sauter au cou du gentil camionneur qui nous faisait monter sur sa banquette après 3h d'attente dans le vent glacial.

autostopeuseIl y a eu aussi les vacances et les road trips, avec les uns et les autres. Quand on est plusieurs et que la route sent bon les vacances, le stop prend tout son sens. Je me souviens de ce couple qui a fait un détour d'1/2h pour me déposer chez une amie dans le sud, et est ensuite revenu chez elle pour me rapporter les lunettes de soleil que j'avais laissées sur la banquette arrière... c'est pas TROP SYMPA ça ??? L'Espagne, la Californie, le Nevada... autant de pays que j'ai découverts grâce a ce petit geste tout simple, un pouce brandi en l'air, un grand sourire et des supplications à l'italienne.
Aujourd'hui, j'ai moins l'occasion d'en faire (je suis riche, je peux prendre le OUIGO :D ), mais parfois quand mon bus tarde trop, je fais signe à un parigot dans sa caisse, et c'est rare que malgré son humeur de chien et sa tête de con, il ne me pousse pas jusqu'à mon quartier...


CONSEILS ET ASTUCES

1) Lever le pouce est souvent plus esthétique qu'efficace : la bonne technique consiste à s'avancer sur la route comme pour demander un renseignement, et lorsque le conducteur est sans défense, la vitre baissée et le visage à découvert, lui sourire de toute ses dents en lui demandant s'il va dans votre direction. Imparable !!!!
2) Pour ceux et celles qui on besoin de se sentir en sécurité, il suffit de demander à votre sauveur si vous pouvez prendre en photo sa plaque d'immatriculation et l'envoyer à un proche "par précaution", avant de monter dans sa voiture. Toute personne sensée comprendra votre demande. Par contre si la personne rechigne, fuyez !
3) Il est rare que quelqu'un se rende pile au même endroit que vous. N'indiquez pas votre destination finale, mais une ville entre les deux, il y a plus de chance qu'on vous réponde par l'affirmative. Mieux vaut faire le trajet en plusieurs fois qu'attendre éternellement le Prince Charmant, celui qui vous conduira pile devant la maison de campagne de votre Grand-mère. Ainsi, pour aller de Lourdes à Barcelone puis de Barcelone à La-Roche-sur-Yon, nous avions fait pas moins de 15 panneaux différents !

Et vous, faites-vous parfois du stop ? quel plaisir en tirez-vous ? quelles astuces pourriez-vous donner ? laisseriez-vous vos enfants en faire ?

J'espérais vraiment avoir l'occasion de faire quelques petites photos de couple à Noël, car nous n'avons jamais aucune photos de nous deux, à part celles que je prends avec mon téléphone... Nous avons profité de la plage toute proche pour faire cette petite séance qui a duré 20min... Il faisait super doux, on était à 5minutes à pied, il n'y avait pas un chat, nous étions bien tranquilles sous les hauts parleurs qui jouaient des airs de jazz... On aurait pu se croire dans un film à l'eau de rose anglais grâce à cette petite musique d'ambiance :D

Je suis contente car le résultat est plutôt mignon, je regrette juste qu'il n'y en ai pas une où on voit bien mon ventre ET où on fait une tête correcte tous les deux :D













Et en dernier une petite image de notre super photographe, j'ai nommé Sixtine, la soeur de mon mari !! grâce à elle nous avons des petites photos de nous et un souvenir de la grossesse <3

Pour ceux que ça intéresse, mon ensemble aubergine vient de chez Tati, ce ne sont pas des vêtements de femme enceinte mais ils sont très extensibles. Mon manteau vient de chez Tara Jarmon, écharpe offerte :)





11h. Les bruits d'une grande maison qui s'éveille. Les rires de copains. La chaleur de mon amour derrière moi. La lumière qu'on devine derrière les longs rideaux rigides debout devants les fenêtres, comme des gardiens silencieux. La douceur d'un lit inconnu, plus étroit que d'habitude. Tes bras endormis qui m'attirent doucement, ton odeur et la mienne enlacées dans la jolie chambre, comme une magie, un charme, un envoûtement... Nos consciences qui s'acclimatent à la béatitude d'un matin tout neuf... 2016 est là.
Les yeux clos, le front apaisé, on sait qu'ils se feront rares ces réveils faciles, on sait qu'on savoure quelque chose de très précieux, qui mérite une attention totale. On se concentre pour recueillir la pureté de ce moment, on l'enferme dans une petite fiole, pour les jours sans longs rideaux, sans lumière tranquille et sans tes mains sur mes mains.
Et puis on l'écrit le soir même, parce qu'on sait que ça passera, qu'on oubliera, comme c'était beau ce matin, comme c'était calme, ta bouche contre mon omoplate, comme je sentais ta tendresse et ta force, comme c'était parfait, parfaitement normal, adéquat, juste. On écrit le jour 1, en priant pour que tous les jours soient des premiers jours, aussi nouveau, aussi pleins de possibles.

Oh, si l'on pouvait enfermer des impressions, des sons et des couleurs dans des coquillages, comme j'aimerais garder celles d'avant le premier battement de cil d'aujourd'hui !