``

"Mieux vaut tard que jamais", je devrais choisir cette petite maxime comme mot d'ordre du blog !
Avec mille ans de retard, voilà mes favoris du mois de février, bientôt suivis par ceux du mois de mars :)
Enjoy le soleil les amis, et une petite pensée pour Terekounet qui passe son permis demain <3 !!!!




1
1- PAPILLONS SOUS VERRE

Nous sommes de grands aficionados des marchés aux puces, et quiconque a l'habitude de se promener dans le dédale de ces petites baraque est forcément déjà tombé en arrêt devant les cabinets de curiosité qu'on y croise au détour d'une flânerie. Animaux naturalisés, coraux, essences précieuses, ossements non identifiés ou même momies s'y entassent dans une atmosphère semi-mystique et franchement folklorique. Ce qui nous a le plus marqué avec Terek, ce sont les compositions de papillons disposés délicatement sous un globe en verre. Je préfère personnellement la version "bestiaire" sous forme de tableau, mais Terek a une fascination pour les cloches je crois (hin hin, je sais ce que vous avez pensé !)
Vu le prix de ces charmantes petites choses, il est impensable que nous en ayons un jour chez nous, mais nous avons trouvé cette version, plus modeste certes, mais tout aussi jolie, sur le Bon Coin (notre meilleur ami), pour la modique somme de 20€... cela égayera la chambre de BB, et leur couleur s'accordera à ravir au mur bleu Santorin !

Petit conseil de technique photo : pour obtenir un halo blanc autour de l'image, comme sur celle d'au-dessus, il suffit d'enrouler l'objectif de votre appareil photo dans un tissu clair ou dans un sac plastique ;)
Cela permet de se focaliser sur le petit cadre tout en montrant le reste de la pièce un peu flouté !




2
2- LES FLEURS ARTIFICIELLES

Voilà un an que j'ai acheté ces fleurs pour le shooting de la petite Agathe (amour sur elle et son adorable bouille), et que je les gardais bêtement au placard... alors plutôt que de laisser mon vase d'avril vide, je les pique dans mes petites éprouvettes, et elles égayent mes journée longtemps, longtemps...



Plusieurs personnes ont cru qu'il s'agissait de vraies fleurs, elles sont très belles.
Elles viennent de chez Trousselier, mais je trouve que le prix est vraiment excessif chez eux. Si vous êtes lyonnais, je vous conseille plus que vivement d'aller faire un tour à la boutique qui se trouve en face de l'église de Saint Nizier. Le gars est adorable, les fleurs sublimes et "de saison", et les prix plus doux qu'à Paris pour un résultat au top (par exemple j'ai utilisé ces fleurs pour les couronnes de mes enfants d'honneur, que j'ai aussi portée pendant notre voyage de noces ;) )





i
3- ME (RE)METTRE À L'AQUARELLE


 C'est ma petite soeur qui m'a mis la puce à l'oreille. Pour Noël, elle m'a dit qu'elle avait très envie d'une boite d'aquarelle. Il se trouve que quelqu'un d'autre lui a offert un magnifique coffret, et que donc la petite boite que j'avais acheté faisait pâle figure à côté... Qu'à cela ne tienne, j'avais du coup très envie de découvrir cette technique que je ne connaissais pas vraiment, et j'ai gardé la boite pour moi. J'ai pas mal dessiné dans ma jeunesse (essentiellement des gribouillis dans les marges de mes cours), et j'avoue que ça me manquait un peu ! Alors, du bout du pinceau, je redécouvre le mélange des couleurs, leur subtilité, j'apprivoise mes doigts qui sont tout gauches, je crayonne un peu...
Et vu que je suis quelqu'un qui n'a pas froid aux yeux, je me suis directement lancée dans une grande réalisation, suite au visionnage du parfait film "Les Filles au Moyen-Age", dans laquelle on voit un tableau de l'époque qui m'a singulièrement frappée. Il s'agit d'une représentation de Vierge dite "au manteau", qui montre la mère de Dieu portant l'enfant Jésus, et enrobant dans sa cape d'Hermine tout un tas de petits personnages qui représentent les hommes sur terre. Et ce qui est assez rigolo dans la version originale, c'est que la plupart de ces silouhettes portent des habits de prélats, de nobles, de clercs... Tous ces hommes si petits au pied d'une femme, voilà le rapport que l'époque médiévale entretenait à avec la figure de la sainte Vierge :)
Je me suis donc inspirée de ce tableau, et le résultat me plaisait assez jusqu'à ce que je peigne l'intérieur de la cape !
Miséricorde, une vraie catastrophe !

J'ai reçu une petite demande d'une jeune fille faisant sa communion sollennelle et désirant que je dessine pour elle une vierge similaire, j'ai à moitié accepté mais je dois dire que j'ai très peur du résultat !! c'est un vrai challenge pour moi !
Il faut que j'achète du beau papier, car celui que j'utilise (de la ramette dégueulasse pour imprimante) pèle comme un roux qui a trop pris le soleil.






3
4- LE GILET À PAILLETTES


Je suis une amoureuse de Guerrisol depuis si longtemps ! déjà quand j'étais petite ma marraine m'emmenait en fripes et m'offrait de merveilleuses robes, des vestes en jeans, et des sacs improbables, et la moitié du plaisir c'était d'être avec elle au milieu des fringues qui ne sentaient pas très bon... La fripe s'est méga boboïsée, mais chez Guerrisol je retrouve encore un peu de cette ambiance que j'aimais tant gamine : les grands bacs fourre-tout grillagés, l'odeur si particulière, les cabines foireuses, la population variée, les prix tout doux... 
Quand j'ai déménagé il y a 3 ans dans mon appart actuel, tout ce que je savais de mon nouveau quartier c'est qu'il y avait non pas un mais DEUX Guerrisol avenue de Clichy, autant dire à 2 pas de mon immeuble :D

Alors depuis j'y vais régulièrement, et peut-être même que j'achète de manière moins compulsive, puisque j'ai l'occasion d'y aller quand je veux. BREF, je vous raconte ma vie, tout ça pour vous présenter ma dernière trouvaille : ce gros gilet doré, aux épaules tombantes, que j'adore. D'abord parce qu'il est super bien coupé, et que je kiffe les gilets oversize. Ensuite parce que la couleur est douce et les paillettes discrètes, et enfin parce qu'il va avec tout, et qu'il cache super bien mes hanches de femme enceinte : il tombe de manière à les camoufler sans offrir le gracieux effet "ballon d'hélium" : pour Guerrisol hip hip hip ! HOURRA !!!!


à très vite pour la minute de mars ;)

besos



...POUR LES FILLES À LA BOURRE !
Ah ! on les aime nos hommes... et pourtant on s'y met toujours à la dernière minute pour les chouchouter. Si comme moi vous avez besoin d'idées faciles à la dernière minute, voilà un petite liste. Et si vous n'aimez pas cette fête, attendez d'être à la bourre pour l'annif de votre mec :D


1) LE CADEAU GLAM
Un Slip Français (environ 28€)
Raffiné, rigolo, et de bonne qualité, Le Slip Français a tout pour séduire. Faites un joli clin d'oeil à votre homme pour cette fête des amoureux : aux garçons aussi on peut offrir de la lingerie ! 
Perso je craque pour le modèle boxer "Art déco". Il y a 2 magasins à Paris pour toutes celles qui habitent en province, la livraison est gratuite en 42h en France pour 2 articles achetés ;)


2) LE CADEAU CATHO
Une retraite de couple (entre 40 et 300€)

Ça c'est le cadeau dont personnellement je rêve depuis très longtemps :D Une semaine ou même un week-end tous les deux pour s'occuper de notre couple et de notre relation au Bon Dieu... c'est un cadeau commun, mais qui a dit qu'on ne pouvait pas se faire plaisir au passage !!! Il y a plusieurs possibilités :

• Une retraite de Saint-Ignace chez les tradis, ensemble ou séparément (pour les plus hardcores d'entre nous)
• Un week-end de formation "Croître et Progresser Ensemble", super intéressant, qui aborde le couple de manière anthropologique : nous l'avons déjà faite et avons tous les deux adoré (en plus c'est pas trop cher :D )(et la prochaine session est justement ce week-end, à Paris, n'est-ce pas merveilleux ?)


3) LE CADEAU DESIGN
Terek a tout le temps un milliard de petites pièces qui végètent dans ses poches de jean, qui tombent, roulent sous les meubles, se retrouvent à côté de la machine à laver (quand elles ne restent pas tout simplement dans les doublures)... C'est comme les épingles a cheveux, elles trainent partout, mais on ne les a jamais sous la main quand il faut aller acheter une baguette. Alors offrons à notre amour le loisir de se délester de sa menue monnaie et stockons-la dans cette trop belle tirelire !



4) LE CADEAU ROMANTIQUE
Un brunch tropical


Dans la serre principale du jardin d'Auteuil, il y a de jolies petites tables en fer forgé pour se reposer et écouter les oiseaux et le glouglou des ruisseaux... Pourquoi ne pas improviser un brunch en amoureux : dans un panier on emporte une jolie nappe, de la vaisselle, des boissons, un thermos de café et quelques petites choses cuisinées à l'avance, et on s'installe à l'abris du vent et de la pluie, pour un repas presque en plein air.  Ça tombe bien, la Saint-Valentin tombe un dimanche, et le dimanche, c'est pas carême :D Si votre amoureux n'est pas du genre à être gêné par les situations un peu originales et les regards des badauds, c'est un succès garanti, des fous rires et de bons souvenirs en perspective !
Il existe des serres dans d'autres villes, je sais qu'il y  en a de très belles à Lyon par exemple, renseignez-vous...


5) LE CADEAU CONNECTÉ
Un mini-drone (100€)

Voilà de quoi raviver les pulsions les plus intimes du gamin qui vit encore en lui :D
Drone Parrot, dans toutes les fnacs !



6) LE CADEAU HOT
Une soirée épicée

Ola Hombre, comment s'est passée ta journée ?

Les costumes sexys et autres soirées à thème ont toujours beaucoup de succès chez ses messieurs (non ? suis je la seule à me transformer régulièrement en performeuse de Las Vegas ?) qui aiment se projeter dans des contrées ou des époques inexplorées... je vous déconseille tout de même le look Jeanne d'Arc, même si les filles au Moyen-Age avaient la classe, mais il y a les grands classiques de la belle Odalisque (ambiance orientale, de quoi sortir les bougies parfumées !), de la soubrette-pas-futfut (disons les choses) (occasion de ranger l'appart au passage), de la belle ruskof en fourrure, de la pinup des années 50 (easy et efficace), ou des choses un poil plus marrantes comme la princesse Leia si votre homme est un peu geek (bon cette année je ne vais pas me risquer à rentrer dans l'univers Star Wars, l'effet Jabba the Hutt serait flagrant hahaha) ou Avatar, Shakira dans son cambouis, My Little Pony, que sais je ! ...  
Cette idée n'a rien d'original évidemment, mais il est toujours bon de le rappeler : souvent, les présents les plus basiques sont aussi ceux qui font le plus plaisir. Par ailleurs ce cadeau est facile à personnaliser selon les goûts de votre mari et il ne vous coûtera qu'un peu d'imagination et d'organisation, ce qui n'est pas négligeable si, comme moi, vous n'avez déjà plus un rond après la première quinzaine du mois.

Alors offrez-vous, VOUS, et ne lésinez pas sur les effets spéciaux, ce soir-là, tout est permis. Que vous soyez du genre subtile ou que vous aimiez à sortir le grand jeu, la règle d'or c'est : have fun !



7) LE CADEAU CHASTE
Une boite à dispute (entre 25 et 100€)

On repart en arrière, j'ai une petite pensée pour toutes les jeunes fiancées qui ne peuvent pas faire des galipettes... 
La boite à dispute, c'est un concept que je trouve super chou. Trouvez une jolie boite, mettez-y deux verres et une bouteille de champagne (ou du Champomy, si vous préférez le Champomy), et glissez-y une lettre avec toutes les raisons qui font de votre amoureux une personne si exceptionnelle à vos yeux. Racontez des anecdotes récentes, prenez le temps de ne pas utiliser des formules toutes faites. Mettez vos tripes sur le papier ! Scellez la boite et offrez-lui pour cette dernière Saint-Valentin chaste... il vous suffira de l'ouvrir lors de votre première dispute de jeunes mariés (une fois la dispute finie, c'est mieux), et de trinquer ensemble en vous souvenant que votre mec, il est pas si mal !
Puis vous référer à l'article 6 ;)


8) LE CADEAU ALTERNATIF
Une belle plante (entre 10 et 50€)


Et cette fois-ci, je ne parle pas de vous ! Vous adorez qu'il vous offre des fleurs ? peut-être que lui aussi, mais vous avez plus de chances de tomber juste avec une belle plante un peu originale à suspendre dans le salon ou à faire dégringoler d'une étagère... Une série de mini-cactus dans de jolis pots (c'est très facile de s'en occuper), un olivier d'intérieur, une plante grasse, un petit oranger, un grand yucca... le choix est large, et le rendu toujours tip-top ! Et qui sait, ce sera peut-être le début d'une grande passion ?
Vous pouvez trouver ces jolies suspensions en céramique chez Truffaut pour 4€ ! et de belles plantes chez n'importe quel fleuriste ou jardinerie...

Allez les filles, au boulot !!!!

Pour les catholiques, le carême est une période de 40 jours, passés dans le désert avec Jésus, pour purifier son coeur et se préparer à la fête de Pâques. C'est un temps de pénitence, de prière et de renoncement. Si vous souhaitez en savoir plus sur les détails techniques, vous pouvez lire cette série de questions-réponses très claires ; on se rend compte que les obligations sont vraiment légères, elles ne concernent que 2 jours en particulier : le mercredi des cendres (1er jour du Carême) et le Vendredi Saint (commémoration de la mort de Jésus sur la croix), où le jeûne et l'abstinence sont obligatoires (c'est-à-dire qu'on ne peut faire qu'un seul vrai repas dans la journée, qui ne doit pas comporter de viande. Le soir et le matin, des collations sont également autorisées... ça reste soft !)

Ce qui l'est moins, soft, c'est l'action que l'Eglise nous demande d'entreprendre à l'intérieur de nous. Pendant 40 jours, nous devons nous convertir, c'est à dire tourner notre coeur vers le Christ et l'ouvrir à sa Grâce et à son amour. Pour cela, trois moyens sont à notre disposition :
• LA PRIÈRE :  pendant le carême, nous devons tout particulièrement prier le plus souvent et le mieux que nous pouvons, pour remercier le Seigneur pour les bienfaits dont Il nous comble, pour demander pardon pour nos fautes, pour lui confier nos proches et nos moins proches. Le chapelet est un outil très puissant, que l'on peut réciter partout !
• LES ACTES D'AMOUR : c'est le moment d'être doublement attentifs à ceux qui nous entourent. Chaque acte d'amour envers notre prochain est une épine qu'on ôte de la couronne du Christ. Nous pouvons par exemple rendre des services, écouter les autres, donner de notre temps pour eux. Nous pouvons garder notre tête et notre bouche de toute critique, mot blessant, colère, emportement.
• LES ACTES DE RENONCEMENT : Il s'agit là de nous défaire de nos péchés d'orgueil et d'intempérance. Les sacrifices consentis par amour pour le Christ nous font sortir de nous-même pour nous abandonner à son amour. Nos petites pénitences, qu'elles soient physiques ou spirituelles,  nous permettent de nous détacher de notre envahissant "moi-je" et de nous unir à la Victoire du Christ sur le péché et sur la mort. Comme je l'explique à mes petits enfants du caté, le Bon Dieu ne désire pas que l'on souffre, et c'est bien pour ça qu'il a envoyé son Fils sur la terre pour porter nos péchés et mourir à notre place. En échange, nous pouvons aider Jésus à porter sa croix par nos efforts et nos sacrifices, car ils sont de petites victoires du Bien sur le Mal. L'analogie que je donne aux enfants est très simple : prenons un homme qui décide d'offrir des fleurs à sa femme. S'il demande à sa secrétaire de commander un bouquet sur internet pour l'envoyer à la maison, est-ce que cela fera aussi plaisir à son épouse que s'il part plus tôt du travail, et va chez un fleuriste pour choisir spécifiquement les fleurs qu'il veut lui offrir ?
Perso je préfère quand mon Terek sacrifie un peu de son temps libre pour me chouchouter, car à ce moment là, c'est son amour-pour-moi qui prend le pas sur son amour-pour-lui-même. Et c'est cela que nous devons reproduire pendant le Carême : nous devons montrer au Seigneur que notre tendresse pour Lui et notre reconnaissance sont plus grandes que notre amour-propre, notre nombrilisme, narcissisme, égoïsme, plus grandes que nos petites gourmandises de chocolat, de clope, plus grandes que notre dépendance à Instagram et au regard des autres, plus grandes que nos paresses, nos facilités, nos petits mensonges...

Le sacrifice, c'est une des plus grandes preuves d'amour qu'on peut offrir au Bon Dieu.
Les bonnes actions envers le prochain, c'est une des meilleures manières de rendre le monde un peu meilleur et un peu plus juste.
Et la prière, c'est le meilleur moyen de tenir le coup, parce que 40jours, mine de rien, c'est long, quand on va un peu plus loin que les "obligations légales" :)

Et le but de la manoeuvre, c'est aussi d'arriver le jour de Pâques avec un coeur rempli d'amour et une âme pleine d'énergie :))




J'ai fabriqué pour mes petits du caté une affiche "Chemin de Carême" qui ressemble beaucoup à celles que j'utilisais dans mon enfance, si vous désirez l'imprimer pour vous aider à avancer avec Jésus, vous pouvez la télécharger ici !

Bon et Saint Carême à tous !!!!!







Samedi dernier nous sommes allés voir ce film dont l'affiche m'avait attirée dans le métro. 

Le moyen-âge est une période méconnue, et plus encore le rôle qu'y jouaient les femmes dans les différents étages de la société, rôle très important voire déterminant, bien loin des clichés d'obscurantisme dont on pare allègrement les milles années qu'il recouvre. Droit de cuissage, servitude proche de l'esclavage, analphabétisme, voilà à quoi l'imaginaire contemporain résume ces temps d'une richesse inouïe, quand on ne réduit pas, au mieux, les chatelaines à des princesses enfermées dans leur tour.



Il y a quelques années, j'avais lu le livre de Régine Pernoud, historienne de renom, sur la condition des femmes à cette époque. Ce petit opus, intitulé La femme au temps des cathédrales, suit un autre livre tout aussi passionnant, Pour en finir avec le Moyen-Âge, qui dégomme beaucoup de poncifs idiots...  ces deux livres m'ont enthousiasmée et durablement marquée, je vous les conseille vivement. 
Une version cinématographique et poétique de ce sujet était donc pour me plaire, et la présence de Michael Lonsdale dans ce métrage n'a fait que m'emballer un peu plus.

"Bercés par le récit d'un vieil homme érudit, des enfants d'aujourd'hui se retrouvent transportés au Moyen Âge. 
Les garçons sont des rois, des moines et des chevaliers. 
Les filles, des conquérantes, des savantes, des héroïnes. Dans ce Moyen Âge méconnu, elles leur tiennent tête et n'ont de cesse de s'émanciper." (synopsis Allociné)

Tourné en pellicule 16mm et en grande partie en noir et blanc, le film de Hubert Viel surprend par son esthétique aussi bien que par son rythme. Ici point de petite histoire dans la grande, on se concentre sur des personnages : les tableaux se succèdent, comme sur les parvis des cathédrales les fabliaux et les contes s'entremêlaient pour former une fresque, un mystère. On brosse tendrement l'image d'une vie hautement poétique et virile à la fois, celle de ces femmes, connues ou méconnues. Eulalie la servante, Clotilde reine des Francs, Hildegarde la physicienne, Jeanne la chef de guerre, Agnès la courtisane... et puis des pharmaciennes, des chefs d'entreprise, des médecins, des enseignantes ! Chacune vraiment féminine et vraiment respectée, chacune tenant sa place avec fierté, humour et détermination. 

Le film est transpercé de part en part de mystique chrétienne, la vraie, celle qui place la charité au coeur de l'activité humaine, celle dont le sacré est le véritable moteur. Certains passages m'ont fait pleurer (oui, dès que c'est plein de vérité ça m'émeut aux larmes), comme celui où Clotilde parle de la foi à son mari. J'adore l'idée de faire jouer à des enfants des rôles d'adulte, leur fraicheur permet au réal certaines libertés. La petite Malonn Lévana est la plus douée de tous à mon humble avis. Les dialogues sont simples mais fins, le narrateur nous berce de sa voix douce. On se laisse transporter dans ce monde comme dans un conte dont on sait au fond de nous qu'il n'est rien d'autre que l'historique vérité dont on a tiré la substantifique moelle, un condensé d' 1h28, comme un bonbon acidulé qu'on déguste. 
Ce film fait aussi écho à la condition des femmes modernes, il m'interpelle en tant que fille du nouvel âge, il me parle de ma situation, du monde dans lequel je vis, en creux. Il me fait mieux sentir la dureté de notre époque, bien plus barbare par tant d'aspects que celle de la douceur médiévale, de l'amour courtois, et de l'agriculture intelligente

S'il faut pointer les aspects négatifs, je dirais que je suis un peu déçue par l'esthétisme, car malgré certains passages où la photo est assez belle, avec sa touche d'onirisme en n&b, dans la manière de filmer les décors et en particulier certains champs de bataille, je trouve dommage dans l'ensemble de n'avoir pas exploité plus à fond les cadrages et les jeux de lumière que permettent le format choisi, ce qui aurait pu ajouter au plaisir de coeur et de l'esprit, celui des yeux. Certains des petits acteurs sont aussi un peu moins bons que d'autres. Mais honnêtement cela reste anecdotique à côté du plaisir procuré par ce petit ovni cinématographique ^^





Je laisse le mot de la fin au réalisateur : "En fait mon film est poétique car le Moyen-Âge l’était. On a conservé pas mal de documents administratifs ou militaires, comme par exemple des lettres de généraux prisonniers qui réclamaient qu’on les libère sous rançon : elles sont écrites en alexandrin. C’est aussi parce que l’époque est hautement spirituelle, alors le moindre acte qui peut nous paraître anodin et terre à terre, devient un sacerdoce. Tout est rite, tout est cérémonie. J’ai trouvé qu’il n’y avait pas de meilleur moyen de rendre hommage à cette période que de la représenter avec lyrisme, humour et décalage. On rit énormément au Moyen-Âge."

Allez voir ce film, il vaut le coup, et ça change de la production française habituelle !!!!! Si vous l'avez déjà vu, je serai très curieuse d'avoir votre avis dans les commentaires ^^