``

Bullet Journal : comment évoluer en créativité

6 Comments
Tout d'abord, on le sait mais on ne le répétera jamais assez, l'art vient en pratiquant. Je crois ardemment que le talent inné n'existe pas, pas du tout. Le génie, oui, peut-être, mais il est très, très, très rare. Le talent ce n'est que de l'envie, de la passion, de la dévotion, qui engendrent une pratique assidue, qui elle-même aboutit à une maitrise technique, à plus ou moins long terme. Ainsi les plus grands cuisiniers ne sont pas nés avec le gène "Ratatouille", ce sont juste des gens qui ont passé des nuits et des jours à affiner leur palais, à tester des recettes et à gouter celles des autres, à voyager, à travailler, à être exigeants avec eux-même, parce qu'ils étaient AMOUREUX de cette discipline. Les plus grands cinéastes sont les plus grands cinéphiles, etc.

Tout ça pour dire qu'un Bujo canon, dont on soit super fier, c'est accessible à tous, en voici la preuve en images : j'ai photographier l'évolution de mon BJ par type de pages depuis 2013, ça va en décomplexer certaines !

La page de couverture : Je n'en avais pas fait pour le premier, mais comme vous pouvez le voir, dans les premiers temps je ne me prenais pas vraiment la tête. En 2017 je me suis un peu craquée, je découvrais les BuJo créatifs justement, mais il y a plein de choses très laides et de pages d'essai dans les premiers mois de ce carnet. Pour 2018, j'ai tout juste commencé à créer mes pages, et j'héxite encore sur le style que je veux donner à mon carnet, donc je le laisse le plus simple possible pour l'instant.




Le Future Log : jusqu'en 2015 je n'utilisais pas encore cette fonction non plus, mais chaque année je l'améliore et je l'adapte à mes besoins. Par exemple celui de 2017 était trop petit pour moi, j'ai fait des colonnes plus longues pour 2018.





Le Monthly Log : encore un qui n'est apparu que tardivement. J'ai commencé par le faire à la Ryder Caroll, en mettant la liste des jours sur la gauche, pour ensuite le placer au milieu de la page, ce qui me convient carrément puisque je peux ainsi séparer mes entrée pro des entrées perso. Le style a lui aussi évolué, je suis de plus en plus efficace et propre, je fais moins d'erreur, je perds moins de temps à trouver la manière de faire et à compter mes cases pour que tout soit aligné.



Le Weekly Log : c'est celui que je vous poste le plus régulièrement sur instagram, car il contient mes petits dessins au jour le jour. En fonction de mes envies j'y ajoute des trackers ou des petits bouts de journal de bord. Encore une fois, son esthétique et sa précision ont bien évolué, même si le concept a peu évolué car je m'y suis bien plue dès le départ. Je ne me mets aucune pression, si je n'ai pas le temps de faire mes petits dessins ce n'est pas grave du tout, il faut que ça reste un plaisir !





Les Daily Log : c'est évidemment ceux qui sont les plus importants et que j'ai donc commencé à utiliser bien avant de connaitre l'existence du Bullet Journal ! Pour le coup je ne suis pas hyper créative car plus c'est simple, plus c'est efficace, et c'est quand meme le but du BJ. Je n'utilise d'ailleurs plus du tout les "clés" de Ryder Caroll, mais de simple points que je transforme en X, en > ou en < selon que la tache est effectuée, reportée ou annulée.





Les pages "en plus" : c'est sur ces pages là que je me suis éclatée, que j'ai testé des choses, des manières d'écrire, des manières de m'organiser, y'a vraiment eu de tout, des pages "ménage", des trackers plus ou moins utiles, des gribouillis, des plans d'action. Pour l'exemple de 2017, je vous ai posté ma dernière page d'idées d'articles de blogs et mon suivi de followers sur mon Instagram Pro. Pour 2018, il s'agit de la double page que j'ai décidé d'utiliser pour m'aider dans ma perte de poids après la naissance de bébé 2. J'ai prévu un autre article pour "s'organiser avec son Bullet Journal", dans lequel je vous proposerai plus de pages de ce genre :)

(erratum : j'ai inversé la photo de 2014 et 2016 : c'est en 2014 que j'ai établi mes objectifs de budget professionnel, et en 2016 que j'ai travaillé sur le projet de clip musical pour la chanson de ma soeur "Baby Blues")




Voilà pour l'état des lieux. Comme vous le voyez, mon Bullet Journal est loin d'avoir toujours été "parfait" et mignon, c'est un outil que j'ai commencé à utiliser parce que j'en avais un réel besoin, et qui s'est affiné au fil du temps. Beaucoup me disent par MP avoir très envie de se lancer mais ne pas oser par peur que ce soit moche, par manque de talent ou par crainte de ne pas tenir sur la longueur. Dans mon journal, il y a des mois où on ne trouve pas grand chose, parce que je n'avais pas une minute pour faire de jolies aquarelles. Les pages sont sommaires, parfois très nues et ennuyeuses, mais elles font le job qu'on leur demande : m'aider à abattre le boulot, ou "getting shit done" comme disent les anglophones.

Alors quels sont les conseils que je peux donner avec ma petite expérience, pour booster sa créativité ?

1) se lancer, avec le premier carnet qu'on a sous la main, même si c'est un cahier d'école à lignes rouge et bleues. Ne pas se soucier de l'esthétique mais s'en servir selon la méthode originale pour se libérer la tête des tâches qu'on doit accomplie dans les jours qui viennent. Noter au fur et à mesure, et si le coeur nous en dit, ajouter une petite fleur, un petit cactus, tester une écriture un peu jolie.

2) persévérer, même si c'est moche (pensez à mon carnet de 2013 !!!), dans ce qui nous parait utile, dans ce qui correspond à nos besoins. OUBLIER les bujos des autres, pour trouver notre propre manière de fonctionner : parfois on abandonne parce que ça nous prend plus la tête qu'autre chose ; ça veut dire que notre bujo ne répond pas à nos besoins, soit parce qu'on attend trop de lui (être joli, ressembler au bujo de Machine sur insta, se remplir tout seul par magie), soit tout simplement parce qu'on en a pas l'utilité et qu'on est juste séduit par l'effet de mode. Il faut trouver d'abord comment le bujo nous rend service avant de chercher à l'embellir.

3) tester de nouvelles présentations, de nouveaux feutres, le matériel aide à avoir de nouvelles envies, comme une jolie boite de crayons de couleur, un feutre à calligraphie, des tampons, des pochoirs, des washi tape. Ne pas se comparer, car il y a toujours quelqu'un qui a plus de temps que nous pour chiader sa page.

4) ménager un moment dans la semaine où on peut chercher sur pinterest ou instagram des "layouts" qui nous plaisent, et les reproduire. Je n'ai eu quasi aucune idée à moi pour mon Bujo, j'ai tout copié par-ci par là, et abandonné ce qui ne me plaisait finalement pas.

5) ne pas se mettre la pression si on a laissé tombé son bujo pendant une semaine, un mois, un an, le reprendre tout simplement avec les prochaines tâches à accomplir : vider la machine à laver, trouver un cadeau pour Maman, préparer le menu de Noel, annoncer ma grossesse à mon boss, rendre le dossier Trucmuche etc...

6) ne pas oublier que le côté esthétique est un plus, une douceur, pas une nécessité. Et que personne n'est obligé de le voir :) Ne pas avoir peur de se louper, moi j'ai fait plein d'erreurs, de ratures, de patés, de traits de règle foireux, de boulettes, et bien tant pis, ce n'est pas parfait et on s'en fout. 
7) poster sur des pages facebook spécial bujo ou sur son compte insta les pages dont on est le plus fier, perso je ne me prive pas :D


Je vous laisse en matière d'encouragement avec une photo du BUJO que ma petite soeur a commencé ce mois-ci ;) 



Des Bises à tous et merci pour votre présence et votre gentillesse



POPULAIRE

6 commentaires :

  1. Merci pour cet article décomplexant ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Canon !! Cela donne envie de se lancer :)
    Sais-tu où je peux me procurer ce genre de carnet?

    Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Philippine ! oui on les trouve en fnac ou sur amazon... beaucoup de librairies en proposent d'ailleurs (les Leuchtturm 1917) !!!

      Supprimer